billet

# 15

tags

marketing, contenu

photographie, blog, montres, horlogerie

CONSEILS PHOTO 1/3

 

Points 1 et 2: emporter le juste matériel

 

 

 

 

 

Par Marc Amiguet - Entropik.ch

 

 

 

Notre récente collaboration avec le blog Horbiter.com nous a replongé dans le quotidien des salons horlogers, où les rendez-vous s'enchaînent à la vitesse de l'éclair, sans forcément laisser le temps au photographe de faire son travail de manière optimale. Dans cet article en trois parties, vous trouverez des conseils qui proposent une alternative à un mauvais wristshot, car celui-ci ne sert ni les blogs, ni les marques horlogères représentées.

 

Le but n'est pas de faire l'étalage d'un matériel à couper le souffle, mais au contraire de privilégier l'efficacité en n'emportant avec soi que le strict minimum. Gardons à l'esprit qu'un contenu de qualité nécessite toutefois plus qu'un smartphone pour des images qui se distingueront des autres blogs.

 

1. Choisir le contenu de son sac photo

En un mot: c'est la préparation. Comme les conditions ne sont jamais optimales, vous ne ferez de bonnes images que dans de bonnes dispositions. Il ne faut donc pas emporter avec soi trop de matériel, qui va vous ruiner le dos et que vous n'aurez jamais le temps mettre en place. Pour une meilleure efficacité, contentez-vous du strict minimum.

 

L'appareil. Un bon boîtier reflex dont vous maîtrisez les principes de base ou un excellent bridge camera feront tout à fait l'affaire.

 

Une optique (ou deux) de qualité et adaptée. La photo de montre s'apparente à la macrophotographie: optez donc pour une focale normale de ce type pour tous les plans larges (plus éventuellement un court téléobjectif pour aller chercher les micro-détails).

 

Un trépied avec une tête rapide, élément indispensable pour stabiliser le matériel de prise de vues et pouvoir, comme on le verra plus loin, nous laisser la possibilité de varier l'éclairage. Optez pour une version en aluminium ou en carbone afin de minimiser le poids.

 

Un flash, pour éclairer à bon escient le sujet, accompagné d'un support, ainsi que d'un système pour le déporter.

 

Des cartes mémoires en suffisance, ainsi qu'une réserve de batteries pour l'appareil et le flash... L'essentiel est là, sans oublier le fait de savoir se servir de ce matériel, bien évidemment!

 

 

 

Publicité

 

2. Créer un univers

Et l'on rentre directement dans la deuxième partie du contenu du sac photo: les supports, accessoires et réflecteurs.

 

Essuies et gants sont de rigueur pour manipuler les garde-temps. Premièrement par respect pour l'objet et deuxièmement pour le travail du photographe qui vous suit.

 

Au niveau des supports, un C-ring monté sur un socle stable suffit amplement. Et éventuellement un peu de pâte bleue pour stabiliser les posages "bancals".

 

Pour créer un univers dans lequel placer la pièce, tout est bon: une série de papiers-cartons noir/gris/blanc, un acétate translucide et une surface plastique noire, le tout au format A4, constitue mon propre minimum, tant pour les surfaces que les réflecteurs. Pour le reste, on peut toujours utiliser des éléments du décor, tels une table, un catalogue, un écrin, une loupe ou du matériel horloger floqué au nom de la société. Je rajoute encore à cela 2-3 papiers translucides à intercaler devant le flash pour modeler l'éclairage, ainsi qu'un rouleau de scotch de carrossier pour fixer solidement bien des éléments sans laisser de traces de colle.

 

Idéalement, tout le matériel doit tenir dans un sac à dos qui répartit bien la charge sur les deux épaules et vous laisse le loisir de marcher longtemps.

 

>>> lire la suite

© 2014-15 Entropik.ch

 

Tous droits réservés. Aucune reproduction, même partielle, n'est tolérée sans l'autorisation écrite d'Entropik.